La boîte à outils de la participation citoyenne en ligne

30 août 2021
5 minutes environ

Participation citoyenne en ligne, oui mais comment ? Nous vous dévoilons dans cet article de précieuses astuces pour choisir des outils numériques de participation pertinents afin de réussir votre projet. A noter qu’il existe diverses démarches de participation citoyenne et que l’outil mobilisé doit s’adapter à votre projet.

Cet article vous détaille donc chacun de ces leviers afin de vous aider à mieux appréhender leur utilité pour votre propre projet de participation citoyenne.

La participation citoyenne en ligne, l’essor du numérique

Comment le citoyen peut-il participer à la vie démocratique ?

Il existe plusieurs portes d’entrée pour l’engagement du citoyen dans la vie démocratique. Elle peut être via le militantisme et le bénévolat, le vote ou la candidature aux élections , la participation à un referendum, etc… Le citoyen peut donc participer à la vie démocratique sur le plan politique, collectif ou individuel.

Au-delà de ces formes traditionnelles d’engagement, de nouvelles démarches dites participatives permettent aux habitants de s’impliquer autrement dans la vie démocratique. Il s’agit des dispositifs institutionnels de participation citoyenne. Ils peuvent prendre de multiples formes comme, par exemple, des conventions citoyennes, des conférences de consensus, des conseils de développement ou, plus fréquemment, des ateliers citoyens.

En parallèle de ces outils de terrain, la participation citoyenne en ligne est en plein essor. Complémentaire aux démarches précédemment citées, elle a pour avantage de permettre aux citoyens de s’exprimer directement depuis chez eux, sur divers formats et à n’importe quel moment.

Les avantages des plateformes de démocratie participative

“80% des répondants estiment que les outils numériques permettent de renforcer la participation citoyenne au sein d’une collectivité.”

Baromètre de la concertation locale numérique, Décider Ensemble, 2016

De notre expérience, nous dénombrons des avantages non-négligeables à l’utilisation de ces technologies :

  • un coût de la participation réduit
  • une meilleure circulation de l’information sur le projet
  • un dialogue renforcé entre les décideurs publics et les citoyens
  • une participation à plus grande échelle et des publics plus diversifiés

Tour d’horizon sur les outils numériques de participation citoyenne en ligne

Avec l’expansion du marché de la civic tech, les acteurs de la participation citoyenne se voient proposer une grande variété d’outils numériques de participation. Qu’est ce qui existe et quel(s) outil(s) choisir ?

Consultation citoyenne en ligne : le questionnaire et l’appel à idées

La consultation en ligne vise à demander l’avis des citoyens sur un projet afin de s’assurer que ce dernier réponde au mieux à leurs attentes, besoins et préoccupations. Consulter l’avis de la population permet à cette dernière de se sentir écoutée et investie dans la mise en place de tels projets.

Le questionnaire permet de mener un sondage ou une enquête pour recueillir l’avis des habitants sur des projets menés ou à venir. A la fois simple d’utilisation pour les participants et d’administration pour les décideurs publics, le questionnaire en ligne constitue une solution idéale pour recueillir un grand nombre d’avis en peu de temps.

En ce qui concerne l’appel à idées, celui-ci se prête plus facilement à l’expression de propositions des habitants sur un projet à venir. Le principe est simple : les citoyens et/ou associations disposent d’un espace en ligne sur lequel ils peuvent déposer des idées et commenter celles des autres. Chaque contribution est soumise aux votes des autres internautes, l’évaluation permettant ainsi de classer les projets par nombre de votes.

La concertation numérique autour d’un projet : la carte participative

Comme le définit la Banque des Territoires, la concertation relève davantage d’un processus de dialogue tout au long de la construction d’un projet. Outre les concertations règlementaires, de plus en plus de décideurs publics font également le choix d’inclure volontairement les habitants dans l’élaboration de leurs projets d’aménagement et de planification.

Dans ce cas-là , la carte participative s’avère être l’outil le plus pertinent pour amener les participants à débattre sur un fond cartographié des futurs aménagements. Pour approfondir la discussion, il est également possible de se servir d’outils à visée délibérative tels que les tables rondes. Similaires au forum en ligne, les utilisateurs se rassemblent par groupe de 10 personnes pour débattre dans un cadre convivial sur un sujet précis.

Télécharger le Guide pour choisir son outil numérique de participation citoyenne


Le signalement citoyen pour améliorer le cadre de vie

Le signalement citoyen consiste à donner l’opportunité aux habitants de participer à l’amélioration de leur cadre de vie en interpellant facilement les pouvoirs publics sur un dysfonctionnement dans l’espace public. En plus du gain de réactivité que cet outil procure aux services techniques, les internautes bénéficient d’une écoute plus attentive et d’un suivi de leurs signalements.

La co-construction des projets : l’essor du budget participatif

Partie intégrante de la démocratie participative, le budget participatif vise à allouer une part du budget d’investissement de la ville exclusivement aux projets des citoyens. Ces derniers ont alors deux options, être à l’initiative de projet et/ou voter pour ceux qu’ils trouvent les plus pertinents.

Création de pistes cyclables, installation de mobilier urbain, mise en place de composteurs collectifs, réalisation de projets culturels… Ce sont autant d’initiatives qui peuvent voir le jour grâce au budget participatif. L’objectif est simple : permettre aux citoyens de mener des actions concrètes.

Nos Conseils
Si la participation citoyenne en ligne s’avère être un atout crucial, nous notons cependant qu’elle ne fait pas tout. Elle doit être considérée comme un complément des démarches en présentiel. Ainsi, des supports hybrides tendent à se créer afin de communiquer sur le terrain tout en rassemblant des données en ligne. C’est le cas, notamment, des affiches connectées, supports connectés disposés dans l’espace public pour demander l’avis des citoyens directement où ils se trouvent.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour décider de l’outil le plus approprié au développement de vos projets participatifs. La tâche n’est pas simple mais elle peut être accompagnée, par notre équipe chez ConsultVox par exemple ou également via des ressources en ligne comme le webinaire proposé par l’Inria (Institut National de recherche en sciences et technologies du numérique).

Ces articles peuvent aussi vous intéresser