Plateforme de consultation citoyenne en ligne, quels atouts ?

22 juin 2020
6 minutes environ

L’entrée des civic tech sur le marché de la participation citoyenne formulait la promesse d’élargir les publics touchés et d’enrichir les formes que prend cet engagement. Grâce à la facilitation de la diffusion de l’information et de l’accès aux démarches participatives, les plateformes de consultation citoyenne en ligne prennent le pari de “rénover” la participation citoyenne.

Plus humblement, nous préférons dire que le numérique vient renforcer la démocratie participative. Dans cet article, nous présentons un état des lieux sur les avantages et les limites des plateformes de consultation citoyenne. 

 

Sommaire :


Ce qu’on peut attendre d’une plateforme de consultation citoyenne en ligne

Avant tout, les plateformes permettent, par la mise en ligne de démarches participatives, de créer un nouvel espace d’interactions transparent et facilement accessible. Or, les consultations citoyennes en ligne revêtent d’autres avantages que nous souhaitons détailler.

 

Faciliter la participation citoyenne

Une plateforme de consultation citoyenne, c’est un espace de participation accessible partout et tout le temps. D’un ordinateur, un smartphone ou encore une tablette, elle laisse le citoyen décider de quand il souhaite contribuer et où. Des freins à la participation citoyenne rencontrés sur le terrain tels que les contraintes horaires, le niveau d’engagement ou encore la prise de parole en public sont levés grâce à l’usage du numérique. Sur une consultation citoyenne en ligne, une partie des profils des répondants se distingue des publics habituellement présents aux ateliers participatifs ou aux réunions publiques. Généralement, il est constaté que les plateformes favorisent l’engagement de publics plus jeunes (25 – 45 ans) que ceux rencontrés aux cours des discussions sur le terrain. Ainsi, les plateformes de consultation citoyenne entrainent l’intégration d’un public plus large aux démarches participatives. 

 

Améliorer la transparence de l’action publique

Face à une demande sociétale de plus en plus insistante de transparence des institutions et de leurs prises de décision, une plateforme de consultation citoyenne rend davantage visibles les processus liés à la construction d’un projet. Ce fait est particulièrement marquant pour les budgets participatifs organisés par les collectivités territoriales dont l’une des conséquences est d’intégrer directement les habitants à un processus de co-construction de projets proposés et votés par les habitants.

 

Les plateformes constituent des espaces en ligne, ouverts à tous, qui archivent les concertations réalisées et assurent la traçabilité des contributions. De plus, elles représentent de nouveaux modes d’interactions entre les élus et les citoyens, grâce auxquels les idées déposées ou les avis exprimés sont rendus publics et peuvent faire l’objet d’une réponse de la part des élus. 

 

Renouveler des pratiques de participation basé sur l’autonomie et la pédagogie

Les consultations citoyennes en ligne renforcent les échanges d’idées et d’informations entre différents publics. Ainsi, la digitalisation renouvelle des pratiques de participation en proposant de nouveaux moyens de participer de façon autonome et pédagogique. En proposant une pluralité d’outils adaptés aux usages et aux pratiques numériques des participants, une plateforme de consultation citoyenne met à disposition diverses possibilités aux citoyens de se saisir d’un sujet ou d’un projet.

 

Simplifier le traitement des données

Également, la consultation citoyenne en ligne constitue un véritable atout pour le traitement des données. D’un côté, les données quantitatives sont traduites directement sous la forme de graphiques. D’un autre côté, les données qualitatives peuvent être traitées via de l’analyse sémantique automatisée. Bien entendu, cela reste une aide à l’analyse mais ne remplace pas le travail humain pour produire une information pertinente. 

 

En somme, les plateformes donnent les moyens d’une consultation citoyenne plus approfondie. Pour Etalab, d’autres avantages sont à prendre en compte : le coût faible une fois la plateforme mise en place, la possibilité d’enchainer plusieurs consultations à la suite, le cout d’entrée et de participation faible pour un utilisateur (temps moyen sur les plateformes = 5 min).

 

Ce qu’une plateforme de consultation citoyenne en ligne ne peut pas promettre

 

Atouts et limites_Plateforme consultation citoyenne

 

Si elles ne “hackent” pas la démocratie, les plateformes de consultation citoyenne ont, au moins, le potentiel de la renforcer et d’en réinventer certains aspects. Mais, pour cela, il faut prendre en considération leurs limites pour mieux appréhender la mobilisation de ces outils.

 

L’une des premières critiques faite à ces plateformes repose sur la fracture numérique observée sur le territoire français. Comme la CNIL l’indique dans son cahier “Civic tech, données et Demos” (décembre 2019),  “les inégalités d’accès et d’usage du numérique sont fortes : selon diverses études, entre 12 à 40% des Français sont en difficulté par rapport au numérique” . Une partie de la population rencontre donc de véritables obstacles pour participer à une consultation citoyenne en ligne. 

 

Ensuite, bien que le numérique élargisse le socle des participants, il ne garantit pas pour autant la représentativité de la diversité des parties prenantes. Il est nécessaire de déconstruire la croyance selon laquelle il engendre automatiquement la participation des “non habitués”, notamment des publics jeunes et des catégories sociales populaires. D’autres freins peuvent influencer les profils des répondants. Par exemple, la difficulté à produire de l’écrit est une tendance transgénérationnelle. C’est pourquoi les publics se tournent de plus en plus vers l’audio et la vidéo. 

 

Par ailleurs, les expressions recueillies, via la consultation citoyenne en ligne, ne remplacent pas la profondeur des arguments qui peuvent être relevés lors d’un débat ou d’un atelier en présentiel. En effet, les contributions sur une plateforme forment une somme d’opinions plutôt qu’une délibération collective. Cet espace d’interactions peut difficilement devenir un lieu dématérialisé de fabrication de l’intérêt général à lui seul. Au final, l’enjeu repose sur les épaules de la personne qui produit la synthèse et, donc, la “pensée collective”. C’est pourquoi la teneur de la restitution doit toujours être une garantie de neutralité et de transparence

 

Découvrir l'accompagnement ConsultVox

 

Notre conseil : allier présentiel et numérique

Dès 2005, l’OCDE explique dans son étude « Promesses et limites de la démocratie électronique » que “l’implication en ligne doit être considérée comme un simple chemin vers la participation et elle doit se doubler d’autres activités hors ligne » . Les atouts et contraintes des plateformes de consultation citoyenne représentent autant d’opportunités pour allier au mieux présentiel et numérique
 
Enfin, pour étayer le sujet de cet article, vous pouvez consulter notre livre blanc « Renforcer la participation citoyenne par le numérique ». 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
Inscrivez-vous !
Inscrivez-vous à notre Newsletter et ne manquez rien de l'actualité de la participation citoyenne.
S'inscrire
En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir la newsletter de ConsultVox et reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous écrivant à contact@consultvox.co.
close-link