Communiquer sur le budget participatif : conseils et bonnes pratiques

8 août 2022
8 minutes environ

Communiquer sur le budget participatif représente un travail conséquent, qui va mobiliser en partie le service communication de la collectivité organisatrice. Indispensable à sa réalisation, la communication fait partie intégrante de la démarche. En ligne comme sur le terrain, elle va conditionner pour partie l’adhésion et la participation des citoyens au dispositif.

Pour assurer cette mission, les communicants publics doivent répondre à trois enjeux majeurs : informer les habitants sur la démarche, leur donner envie de s’impliquer et enfin valoriser l’initiative de la collectivité.

Pour vous accompagner dans l’élaboration de votre stratégie de communication, vous trouverez dans cet article des conseils et bonnes pratiques pour bien communiquer sur le dispositif.

Adaptez votre communication aux différentes phases du budget participatif

Le budget participatif est une démarche qui s’inscrit dans le temps long, au cours de laquelle plusieurs actions sont demandées au public à différents moments (déposer des projets, voter, etc). Pour adapter la communication à chacune de ces phases, il est nécessaire de connaître les caractéristiques de ces dernières. Pour vous y aider, nous vous proposons de découvrir l’ensemble des spécificités de ces étapes.

#1 Phase d’information

Avant même le lancement officiel du budget participatif, il est important d’informer les habitants de la démarche à venir, et notamment de l’ouverture prochaine de la phase de dépôt. Pour cela, veillez à leur présenter l’objectif de la démarche, les étapes, la durée, ou encore les modalités de participation.

#2 Phase de dépôt d’idées

Il s’agit désormais d’inviter les citoyens à proposer leurs idées pour la collectivité. Il est indispensable de renouveler les invitations à la participation, tout au long de la durée de la phase. Appuyez-vous sur le travail mené lors de la phase d’information, en rappelant aux participants toutes les instructions qu’ils ont besoin de connaître pour déposer leurs idées.

Idées budget participatif

#3 Phase d’analyse et d’étude de faisabilité des projets

Une fois toutes les idées récoltées, le moment est venu pour les services de la collectivité de se lancer dans l’étude de faisabilité des projets. Ce travail consiste à analyser chaque idée déposée et à déterminer s’il est recevable ou non, en s’appuyant sur les conditions définies dans le règlement du budget participatif. Du côté des communicants, cette phase est un peu particulière car aucune action n’est demandée aux citoyens. Il est tout de même important de communiquer auprès des citoyens sur l’avancée de cette phase. Cela continuera de susciter leur intérêt pour le budget participatif et de les maintenir dans l’attente de la suite de la démarche.

#4 Phase de vote

C’est le moment de communiquer sur les projets soumis au vote des citoyens et de les mobiliser pour qu’ils participent activement à la démarche. Vous pouvez également accompagner les porteurs de projets pour qu’ils présentent aux habitants leur idée. Pour favoriser la participation, pensez à rappeler aux participants les conditions et modalités de vote.

#5 Annonce des projets lauréats

Cette phase permet de restituer aux citoyens les résultats des votes en leur présentant les projets lauréats, et en leur indiquant les prochaines échéances concernant leur réalisation. Comme pour la phase d’analyse des idées, aucune action n’est demandée aux citoyens. Cependant, communiquer les résultats du budget participatif est indispensable pour attester de l’intérêt de leur contribution et leur donner envie de réitérer l’expérience.

#6 Suivi de la réalisation des projets

Une fois le budget participatif achevé et les lauréats annoncés, pensez à continuer d’informer les citoyens de l’avancée de chaque projet. Cela contribuera à renforcer le fait que la démarche aboutit à des réalisations concrètes.

Rédiger et élaborer la stratégie de communication de son budget participatif

La définition de votre stratégie de communication va s’avérer déterminante pour la suite de votre démarche. Singulière en raison de la multiplicité des cibles auxquelles elle s’adresse et du nombre d’actions demandées au public, il est indispensable de ne pas faire l’impasse sur cette étape.

En effet, la communication représente un levier non négligeable de participation et d’adhésion des citoyens au budget participatif. Pour cette raison, nous vous proposons de revenir ensemble sur l’élaboration de votre stratégie de communication.

Stratégie budget participatif

  • Quelles sont les cibles du budget participatif ? Si la réponse peut vous sembler évidente en apparence (ex. les habitants de la collectivité), il n’est pas inintéressant d’aller plus loin. En effet, pour être davantage pertinent dans votre communication n’hésitez pas à apporter des éléments de précisions sur vos cibles (jeunes, personnes âgées, travailleurs mais non résidents sur le territoire, etc).
  • Quels sont les objectifs de la communication sur le budget participatif ? Une fois la démarche achevée, vous pourrez vous appuyer sur les objectifs que vous vous étiez fixés pour évaluer votre communication. Pour que cela soit possible, nous vous recommandons de respecter la méthode MALINS. Ainsi, l’objectif se doit d’être mesurable, atteignable, limité dans le temps, identifiable, négociable et stimulant. Un exemple d’objectif respectant cette méthode serait : au moins un tiers des citoyens ciblés par la communication aura été incité au moins une fois à soumettre une idée.
  • Quels messages véhiculés auprès des cibles ? Il s’agit ici d’adapter la présentation du budget participatif en fonction de la cible à laquelle vous vous adressez.
  • Quels supports et canaux de communication utiliser ? Pour que vos actions aient un plus fort impact, veillez à adapter vos supports et canaux de communication en fonction de vos différentes cibles. Pour vous accompagner dans la sélection de vos supports et canaux de communication, nous vous proposons d’approfondir ce point dans la partie suivante.

Choisir les supports et canaux de communication les mieux adaptés à votre budget participatif

La rédaction de votre stratégie de communication pour le budget participatif doit vous permettre de déterminer les supports et canaux de communication à privilégier. Toutefois, il vous faudra veiller à adapter le plus possible ces derniers en fonction de vos cibles. En effet, vous n’utiliserez pas les mêmes ressources pour donner envie à des enfants ou à des adultes, de prendre part à la démarche. Plus le support ou le canal utilisé coïncidera avec les préoccupations de votre cible, plus cette dernière se sentira concernée par votre message.

Autre aspect à prendre en considération dans la sélection de vos moyens de communication : l’alliance entre le numérique et les supports imprimés. En effet, nous considérons que les deux formats ont leur importance pour permettre l’inclusion du plus grand nombre à la démarche. À condition qu’ils soient utilisés à bon escient, en s’appuyant sur les besoins des différents publics cibles. Certains d’entre eux sont effectivement plus réceptifs à de l’information écrite sur un support imprimé qu’à un post sur les réseaux sociaux.

supports communication budget participatif

Exemples de supports et d’actions de communication mis en place par nos clients :

Le livret de réponses aux idées déposées de Schiltigheim
Afin de justifier et d’exposer à l’ensemble des habitants les choix qui ont été faits au cours de la phase d’analyse, la ville de Schiltigheim a réalisé un livret de réponses aux idées déposées. Ce dernier reprend les 80 idées proposées par les Schilikois, et présente les raisons pour lesquelles le projet est réalisable mais aussi les raisons pour lesquelles il ne l’est pas.

Interviews des porteurs de projets de Grenoble
Dans le cadre de la 7e édition de son budget participatif, la ville de Grenoble a réalisé des interviews filmées de chaque porteur de projet. Ces courtes vidéos diffusées sur la plateforme numérique ont pour objectif de présenter aux participants les projets soumis au vote.

Soirée de lancement des votes du budget participatif de Roubaix
À l’occasion de l’ouverture de la phase de vote du budget participatif de Roubaix, la commune a organisé une soirée de lancement. Pour faire du budget participatif une démarche festive ne sous-estimez pas l’importance d’organiser des événements en présentiel pour fédérer les citoyens autour du dispositif.

Créez la démarche qui vous ressemble

L’une des clés pour mener le budget participatif qui vous ressemble consiste à créer une identité visuelle dédiée à la démarche. Il s’agit de construire un imaginaire autour du dispositif qui sera significatif pour les citoyens auxquels il s’adresse.

L’objectif derrière la conception de cette identité visuelle est de permettre l’identification de votre budget participatif par les citoyens. Pour cela, il peut être intéressant de travailler une identité visuelle qui lui soit propre, du nom de la démarche aux visuels en passant par le choix des couleurs.

De plus en plus de collectivités territoriales qui lancent un budget participatif, font le choix de la création d’une identité visuelle. Super-héros pour le budget participatif de Lambersart, ou encore le voyage en montgolfière pour Ramonville Saint-Agne… Les imaginaires autour de la démarche sont infinis.

Communiquer sur le budget participatif est donc une tâche conséquente et importante pour la réussite de votre démarche. Vous connaissez désormais les principaux points d’attention sur lesquels vous concentrer lors de la réalisation de la stratégie de communication de votre budget participatif.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser