L’appel à projets de l’Université d’Angers,
un outil d’intelligence collective
pour construire ensemble

 

Les personnels de l’Université d’Angers mettent en commun leurs idées pour améliorer les conditions de vie et de travail sur les campus grâce à un outil d’intelligence collective en ligne.

Dans le Pays de la Loire, l’Université d’Angers compte environ 24 000 étudiants et plus de 1 700 membres du personnel répartis sur 5 campus. Elle accueille une multitude de personnalités aux compétences, savoirs et profils différents. Au-delà de la formation professionnelle et la recherche, tous les personnels et l’administration œuvrent quotidiennement pour l’amélioration et ledéveloppement de la vie de campus.

Salon de détente avec babyfoot, médiation animale dans les bibliothèques universitaires, organisation d’activités sportives… L’Université est également un lieu de vie. Convaincue que le bien commun se construit grâce à l’intelligence collective, l’administration décide en 2019 d’organiser un premier appel à idées à l’intention de ses personnels pour financer des projets.

 

En 2017, suite aux résultats d’un 1er baromètre social qui avait mis en évidence le besoin de plus de participation sur les projets de l’établissement, il a été proposé la mise en place d’un appel à projets sur la Qualité de Vie au Travail. Le projet a évolué sous la forme d’un budget participatif de 10 000 euros à destination des personnels de l’Université.

Avec cette initiative, l’Université d’Angers entend ainsi favoriser l’implication des personnels dans la vie de l’établissement et leur permettre de participer concrètement à l’amélioration de leur qualité de vie sur les campus.

– Laurent Bordet, Vice-président délégué à la cohésion sociale, Université d’Angers

Améliorer la vie sur les campus grâce à l’intelligence collective

Dans le même lignée que les valeurs de citoyenneté et de partage portées par l’Université, cet outil d’intelligence collective vise à solliciter la créativité, les ambitions et les motivations des personnels pour des actions en faveur d’une meilleure vie sur les campus. En plus, de faire remonter de nouveaux projets, l’appel à idées favorise une véritable appropriation des personnels de leur environnement professionnel.

Néanmoins, regrouper des personnes sur internet ou en présence ne suffit pas à qualifier la démarche comme une méthode d’intelligence collective. Cette notion se définit avant tout comme “la capacité d’une communauté à faire converger intelligence et connaissances pour avancer vers un but commun” (Wikipédia). L’objectif commun étant ici d’aboutir à des projets sur les campus qui profiteront au plus grand nombre.

De son côté, ConsultVox a imaginé un appel à idées qui facilite l’émergence de synergies entre membres d’une communauté telle que celle d’une Université. Loin d’être un outil statique, il propose un espace d’interactions dans lequel des bribes idées se transforment en projets. Par exemple, chaque contribution peut être débattue, commentée et soutenue.

Ainsi, l’Université d’Angers décide de mobiliser l’appel à idées comme un dispositif d’écoute de ses personnels mais, surtout, comme un moyen d’améliorer les conditions de travail et de vie sur les campus. Inspiré du budget participatif, elle réserve un budget de 10 000€ aux projets lauréats et invite les personnels à formuler des projets et à voter pour ceux qu’ils préfèrent.

Des idées pour tous, tous pour des idées

Le fonctionnement de l’appel à idées en ligne repose sur des règles simples : formuler des projets qui favorisent l’amélioration de la vie de campus et qui poursuivent l’intérêt général. Bien sûr derrière cette démarche, l’ambition est d’encourager les initiatives de tous les personnels. C’est pourquoi tous les corps enseignants et personnels administratifs peuvent déposer leur projet à titre individuel ou collectif.

Durant 2 mois, les personnels de l’Université d’Angers ont déposé des projets agrémentés des modalités de mise en œuvre et d’un budget. Dans le même temps, chacun et chacune pouvait commenter, détailler ou soutenir les contributions. Les phases de dépôt et de vote des projets étant fusionnées, l’espace d’intelligence collective en ligne a engendré de nombreuses interactions entre des personnels de campus différents.

C’est pourquoi l’accessibilité de l’information et la visibilité des idées proposées via l’outil numérique favorise la création de projets en ligne. Un outil d’intelligence collective en ligne favorise alors le passage de considérations individuelles à une prise de conscience plus collective de la vie sur les campus universitaires.

A l’image d’un “Forum ouvert”, les personnels se sont saisi des thématiques qu’ils considèrent essentielles. Et les sujets sont variés : écologie, sport, matériels de classe en extérieur … Preuve qu’avec un coup de pouce l’imagination des possibles se déploie dans l’Université angevine !

  • 354
    visiteurs uniques
  • 21
    idées déposées
  • 489
    soutiens
  • 22
    commentaires

De l’intelligence collective
à la réalisation de projets

Le jury de sélection des projets lauréats a réparti l’enveloppe de 10 000€ au regard des éléments précisés par les porteurs de projets et des suffrages recueillis. Au final, 5 projets seront menés à bien dès 2020 :

  • L’installation de bornes à pédales sur les campus
  • La mise à disposition de jeux de société sur les campus Belle-Beille et Saint-Serge
  • L’installation de tables de jeux extérieurs sur les campus
  • L’organisation de formations à la réduction des déchets
  • La mise à disposition des personnels de la Faculté de santé d’un parc à vélos pour se déplacer sur et entre les camus

Au total, 188 personnes se sont mobilisées d’une manière ou d’une autre sur l’appel à idées. La forte participation des personnels a permis l’émergence de 21 projets dont certains ont été étayés et discutés au travers des 22 commentaires laissés par d’autres participants. L’ensemble de ces projets a recueilli près de 490 soutiens. Sans conteste, l’appel à idées a dévoilé l’engouement des personnels pour la démarche et révélé l’importance de la question du développement durable.

Laurent BordetVice-Président délégué à la Cohésion Sociale

" Avec ConsultVox, nous avons créé une véritable dynamique avec les personnels de notre Université. L’instance de participation citoyenne numérique s’est révélé un outil idéal et facile d'utilisation pour favoriser l’intelligence collective, déterminer les sujets importants aux yeux de nos personnels et réaliser des projets pensés par et pour les usagers des campus. "

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous !
Inscrivez-vous à notre Newsletter et ne manquez rien de l'actualité de la participation citoyenne.
S'inscrire
En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir la newsletter de ConsultVox et reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous écrivant à contact@consultvox.co.
close-link