5 conseils pour réussir votre démarche participative

8 novembre 2021
4 minutes environ

De notre expérience de professionnels de la participation citoyenne, nous observons que l’intérêt porté aux démarches participatives ne cesse de s’accroître. Conscients de l’urgence d’impliquer les citoyens dans les réflexions qui entourent les prises de décision, collectivités territoriales et acteurs publics, sont de plus en plus nombreux à s’engager en ce sens.

Toutefois, se pose alors la question des moyens. Comment mettre toutes les chances de son côté, afin de déployer un dispositif capable de mobiliser l’ensemble des citoyens dans cette démarche, et d’aboutir à des résultats constructifs et concrets ?

Dans cet article, nous vous présentons 5 conseils qui vont vous permettre de favoriser la réussite de votre démarche participative.

Conseil n°1 : Poser le cadre de votre démarche participative

Pour engager une démarche participative qui puisse favoriser la contribution du plus grand nombre, poser un cadre est essentiel. Mais en quoi consiste-t-il ? Il s’agit de se poser un ensemble de questions préalables, qui vont vous aider à concevoir votre projet participatif. Quelle est la cible de ma démarche ? Quels sont les objectifs qu’elle doit me permettre d’atteindre ? Quels sont les préoccupations des citoyens ?

En effet, interroger le public sur une thématique qui correspond à ses préoccupations, permet de favoriser sa participation. Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir en tête ses attentes et ses besoins, avant de vous lancer.

Conseil n°2 : Rédiger une charte de participation citoyenne

Bien loin de l’image “marketing” que peut parfois renvoyer la charte de participation citoyenne, cette dernière est indispensable au bon déroulement de votre projet. En recensant l’ensemble des modalités et conditions de participation, elle joue le rôle de contrat passé entre votre collectivité et les habitants.

Elle recouvre alors un enjeu important, celui de maintenir, voire de rétablir la confiance des citoyens. Mais aussi, de faire preuve de transparence à leur égard, quand au déploiement de la démarche participative.

Conseil n°3 : Tendre vers une démarche participative qui soit la plus inclusive possible

Nous ne sommes pas tous égaux face à l’aisance avec laquelle nous arrivons à participer à des débats publics, ou encore à prendre la parole pour exprimer notre point de vue. Pour que votre démarche participative ne réunisse pas seulement des citoyens habitués à ces pratiques, il est important de penser l’inclusion du reste de la population.

Allier dispositif numérique et dispositif de terrain peut permettre de tendre vers cet idéal. L’essentiel étant de constamment garder en tête, que les publics pour lesquels il est moins évident d’exprimer un avis, vont requérir une mobilisation différente des publics plus à l’aise avec cette démarche. Le choix des outils employés n’est pas nécessairement synonyme de réussite, les moyens mis en œuvre pour accompagner les citoyens, le sont tout autant.


Conseil n°4 : Se donner les moyens de réussir sa consultation citoyenne

Nous l’évoquions dans notre précédent conseil, accompagner les citoyens tout au long du projet participatif, vous permettra d’atteindre plus facilement vos objectifs. Il ne s’agit pas d’orienter le public dans un sens plus que dans l’autre, mais plutôt de mettre à sa disposition tous les moyens nécessaires à la compréhension du projet et à la construction de son propre avis.

La questions des moyens (humains, financiers, matériels) intervient également en amont du dispositif participatif. Vous pouvez alors choisir de faire appel à un prestataire pour vous appuyer dans l’animation de la participation, et/ou de faire monter en compétences vos services. Il est donc essentiel d’accorder des moyens suffisants, vous permettant d’atteindre vos objectifs.

Conseil n°5 : Faire une restitution de la consultation citoyenne

Enfin, tout l’enjeu de la participation citoyenne réside dans l’obtention de résultats concrets. Les citoyens souhaitent pouvoir exprimer leur avis, mais ils souhaitent surtout que celui-ci soit entendu. Il est alors nécessaire de leur montrer que leur avis vous importe.

La restitution constitue une étape importante dans la réalisation d’une démarche participative. Elle permet d’exposer aux participants les résultats de la concertation, et de leur présenter les prochaines échéances du projet. Cela permet également de favoriser l’adhésion des citoyens au dispositif participatif, d’obtenir leur confiance et de les encourager à participer lors d’une éventuelle prochaine édition.

Vous connaissez désormais nos 5 conseils pour réussir votre démarche participative. Toutefois, si des doutes persistes pour la réalisation de votre projet, n’hésitez pas à nous contacter. Nous définirons ensemble la façon dont nous pouvons vous accompagner.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser